UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2010

Les Business angels

Nos entreprises ont besoin de financements pour se développer. Les banques jouent de plus en plus mal leur rôle de financeurs et il nous faut donc trouver d'autres partenaires.

Nous voyons ainsi émerger des organisations privées capables de regrouper les capitaux nécessaires à l'amorçage de projets ou au soutien du développement d'entreprises.

Parmi ces organisations, de simples associations (régies par la loi de 1901) qui regroupent essentiellement des cadres-dirigeants ou anciens chefs d'entreprise prêts à apporter leur soutien à de jeunes entreprises : ce sont les Busines Angels, expression qui nous vient des USA. Ces hommes et ces femmes apportent leurs savoirs-faires, leur expérience, leurs réseaux et les premiers fonds pour aider au démarrage de jeunes entreprises.

Les Business angels sont avant tout des entrepreneurs qui sont à l'affût du créneau génial, de la bonne idée, du saut technologique... ils vont s'investir dans le lancement du projet pour maximiser ses chances de réussite. Ils investissent chacun à titre individuel.

Si le concept vient des USA, il y a maintenant en France plus de 80 réseaux qui réunissent plus de 4.000 membres. La rencontre entre les investisseurs et les projets passe par ces réseaux. Les projets reçus sont sélectionnés, analysés et mûris par les "parrains" qui vont aider le porteur à améliorer son Business Model, sa stratégie et son Business Plan.

Au-delà des apports du créateur et de la "love money", les Business Angels, issus parfois de plusieurs réseaux différents, font partie du premier tour de table à la suite de la création de l'entreprise et générallement, d'un second tour de table qui a lieu quelques mois plus tard. Les levéesde fonds représentent entre 100 et 500K€ et le processus de décision peut-être très rapide.

Les Business Angels restent toujours minoritaires dans le capital de manière à laisser le pouvoir au chef d'entreprise et aux autres membres fondateurs s'il y en a.

Les investisseurs institutionnels et les banques apprécient l'engagement des Business angels qui constituent, pour eux, une garantie de l'attrait du concept et de la pérennité de l'opération. La période de l'investissement est au minimum de 3 ans et dépasse souvent les 5 ans.

La semaine nationale des BA aura lieu cette année du 29 novembre au 3 décembre. Soutenue par BFM Radio, coordonnée par France Angels, l'association nationale qui représente et promeut les Business Angels de France, cette semaine vise essentiellement à faire connaitre le rôle des Business Angels dans le développement des projets innovants notamment. Cet événement est devenu le rendez-vous phare de promotion de l'investissement dans les PME par des personnes physiques.

http://events.r20.constantcontact.com/register/event?oeid...

Ainsi, cette année encore, plusieurs milliers de cadres supérieurs, dirigeants, chefs d'entreprises et professions libérales se retrouveront autour d'une thématique commune :

"la chasse à l'innovation" ou "construire aujourd'hui l'indispensable de demain"

Hommage lancé à ces audacieux qui fascinent, ces édificateurs qui se lancent, ouvrent des voies, prennent des risques, inventent, innovent... avec ceux qui les accompagnent.