UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2014

SOIREE DES DIRIGEANTS OPTIMISTES

La seconde édition de la Soirée des Dirigeants Optimistes a eu lieu ce mercredi 26 novembre à l’Espace de l’Hers à Châteauneuf du Pape et a encore réuni bon nombre de dirigeants venus y échanger expériences positives et réflexions constructives dans la convivialité.

strategie,codeveloppement,coconstruction,holocratie,auto-organisation,implication,motivation,marie-christine pessiot

Ces soirées des Dirigeants Optimistes représentent de rares occasions d’échanges participatifs pour les dirigeants, en transverse des réseaux classiques !

Le thème de cette soirée était l’holocratie, modèle d’organisation basée sur deux principes fondateurs : faciliter la circulation des informations et promouvoir la responsabilité à tous les niveaux pour obtenir une organisation de collaborateurs impliqués et auto-structurés.

Son objectif avoué : sortir le dirigeant de son isolement en lui faisant associer l’ensemble de ses collaborateurs au bon fonctionnement de l’organisation tout en supprimant les étages hiérarchiques de contrôle : les cadres deviennent en fait des animateurs et des coordonateurs de groupes qui s’auto-organisent pour le plus grand bienfait de chacun, tous plus responsabilisés, donc implicitement reconnus et, de fait, mieux impliqués.

Le rapport avec l’optimisme : la nécessité d’avoir une vision positive des choses, basée sur la confiance dans les gens et les événements, pour stimuler la motivation à agir et fédérer les énergies.

Le résultat avéré : l’entreprise n’est plus à la seule charge du dirigeant qui, néanmoins, garde le contrôle et donne la direction stratégique.

Cerise sur le gâteau : il y a une perte moindre d’énergie en conflits de tous genres inter-niveaux hiérarchiques puisque la hiérarchie n’existe plus en tant que telle mais en tant qu’animateur et coordonateur d’équipes dont elle stimule les productions en tous genres.

Lors de notre première édition, courant mai dernier, des chefs d’entreprises étaient venus témoigner des bienfaits de l’optimisme en tant qu’élément non négligeable de succès.

Nul doute à ce jour que l’entreprise doive s’adapter à ses nouveaux environnements pour se développer…nul doute aujourd’hui que le dirigeant doive sortir de son isolement pour assurer la poursuite et le développement de ses projets…sur la base de l’optimisme qui nous pousse en avant, il est grand temps d’adopter l’holocratie qui rend chacun plus pro-actif pour rendre nos organisations plus agiles et plus créatives !

Tout homme est heureux dans l’engagement en donnant du sens à ses actions et en restant connecté aux autres dans cet esprit. Tenter le pari de l’holocratie consiste donc à supprimer la structure pyramidale au profit de la distribution de tâches au sein d’équipes auto-organisées. Les cadres sont en fait des animateurs et des coordonnateurs d’échanges visant à améliorer régulièrement les process de fonctionnement. 

Certains dirigeants ont naturellement une attitude holocratique, d’autres y ont été contraints brutalement à l’occasion d’événements graves les concernant, d’autres encore –serials entrepreneurs- la pratiquent  dès l’amorce de leurs projets.

Dans ces 3 cas, ils sont venus témoigner d’un constat similaire : l’entreprise devient un projet porté et enrichi par tous…et, plus étonnant : la croissance à deux chiffres est au rendez-vous !