UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2013

Business Plan

La construction d'un Business Plan est un exercice de style fastidieux : cela requiert des études de marchés appropriées, un minimum de benchmarking... et un raisonnement par itérations qui permettra d'aboutir à l'adéquation entre le niveau des prévisions et les capacités techniques, organisationnelles mais aussi financières de l'entreprise pour respecter la réalisation des objectifs ainsi établis.

Au-delà de l'exercice d'écriture et de synthèse (exit les BP en plus de 15 ou 20 pages) permettant de construire un projet , le Business Plan regroupe l'ensemble des éléments de réflexion qui ont permis d'élaborer le projet ainsi que les différents axes de développement envisagés dans un contexte donné (en français : le Plan d'Affaires). Ce document ramène à une vision synthétique du projet ou de l'entreprise, indispensable dans toutes les phases stratégiques de la vie de l'entreprise : de sa création à sa cession, partielle ou totale, en passant par toutes les étapes de recapitalisation ou en cas d'ouverture du capital à des associés extérieurs.

Etabli en équipe avec les associés ou les membres du Comité de Direction sans la validation desquels il perd toute sa valeur, le Business Plan représentera aussi une forme de contrat autour duquel devront se fédérer l'ensemble des forces vives de l'entreprise pour en assurer la pérennité.

Attention! le Business Plan ne vous aidera jamais à trouver des clients et ne vous garantira jamais la viabilité du projet : son existence reste néanmoins nécessaire à un meilleur ciblage des actions envisagées pour réaliser les objectifs formulés et, porté à la connaissance des acteurs moteurs du projet, permettra de faire converger les énergies vers sa réussite. 

Au-delà des différentes fins d'un Business Plan (banquiers, financeurs publics ou privés, associés...), il est important de le considérer comme un excellent moyen, le seul, pour valoriser le projet ou l'entreprise de manière crédible

Un Business Plan n'est pourtant "vrai" qu'au moment de sa rédaction : il sera nécessaire de le remettre à jour périodiquement ne serait-ce que pour pointer les écarts aux prévisions en prenant du recul afin de contrôler la capacité de l'organisation à mettre en oeuvre ce qui avait été initialement prévu.

Que doit-il contenir précisément?

- les principales composantes du marché et les besoins afférents,

- les différentes offres qui y répondent,

- le Business Model (ou modèle économique : sur quel principe va se faire l'accès au marché et comment cela va fonctionner), la concurrence (directe ou indirecte),

- le plan marketing (qui permettra de se faire connaitre et apprécier)

- le plan commercial (qui permettra de réaliser les ventes)

- le plan d'actions (qui va mettre en évidence l'adéquation entre les ressources mobilisées et les besoins véritables)

Le plan d'action est en fait la synthèse à court, moyen et long terme, des actions envisagées par domaines, avec leurs objectifs et les ressources qui sont allouées pour les atteindre, mettant en regard les résultats chiffrés attendus afin d'en déduire la "rentabilité" globale.

L'élément déterminant dans le Business Plan, en cette période bousculée que certains nomment "crise", tiendra dans l'originalité du concept de l'activité : seuls les produits ou prestations porteurs de valeur ajoutée permettront à un projet de se développer de manière pérenne.

A ce titre, ne confondons pas innovation et R&D : la première porte en elle la création de valeur, meilleure source d'avantages comparatifs sur les marchés, qui n'est plus nécessairement correllée avec le montant des investissements dans seconde (R&D)... cela fera l'objet de notre prochain article.