UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2010

Valorisation stratégique de l'entreprise

Il existe de nombreuses formules de calcul pour établir la valorisation des entreprises. La seule valable à ce jour, qui ne tient quasiment pas compte des chiffres du bilan, c'est la valeur stratégique.

En effet, comment faire valoir une évaluation patrimoniale de l'entreprise si cette dernière ne fait pas de résultats avec le patrimoine en question?

De même, comment faire valoir une rentabilité sur les 3 dernières années sans projection possible sur les 3 prochaines?

Avec les événements de rupture que nous connaissons aujourd'hui dans tous les secteurs d'activités (ruptures liées à l'apparition de nouveaux concurrents, d'une nouvelle législation, parfois même d'un simple incident ou accident...), nous pouvons constater tous les jours qu'une rentabilité passée n'augure pas spécialement la même rentabilité à venir.

Tout acquéreur, qu'il soit individuel ou entreprise, n'accordera de valeur à sa cible qu'au travers de ses devenirs possibles

Nous pouvons qualifier cette valorisation de "stratégique" dans la mesure où il s'agit bien de la valeur accordée à l'entreprise dans le cadre d'une acquisition possible qui entrerait elle-même dans le cadre de la politique stratégique de l'acquéreur.

Pour le cédant, il sera toujours financièrement beaucoup plus avantageux de faire en sorte d'optimiser la valorisation stratégique de son entreprise.

Quelles peuvent donc être les composantes de la valeur stratégique d'une entreprise?

- un savoir-faire intrinsèque à l'entreprise ou des domaines de compétences particuliers

- une image reconnue des produits ou services

- un positionnement spécifique sur certains marchés

Ces différents éléments identifiés serviront de base à une véritable réflexion stratégique qui permettra d'envisager et de formuler les devenirs possibles de l'entreprise et les objectifs afférents.

Ainsi, en optimisant les savoirs-faires et les compétences internes, en favorisant une image forte et des positionnements durables sur des marchés crédibles, c'est le futur de l'entreprise, sa pérennité, que l'on consolide... et par là même, sa valeur stratégique.

Tout acquéreur n'a, en soi, qu'un objectif : trouver une cible qui offre une vraie vision d'avenir.

Les commentaires sont fermés.