UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2015

WORLD CAFE

Belle expérience vécue hier soir pour redynamiser le conseil d'administration d'une grande organisation professionnelle : dans un milieu assez conservateur, avec des participants plutôt sceptiques, le World Café a fait son effet!

Reconnu comme l'un des outils Agiles le plus simple à appliquer, le World Café a pour but de recréer du lien, faire que chacun se sente entendu et écouté, partie prenante d'une réflexion collective toujours riche de propositions et source d'une nouvelle dynamique au sein de n'importe quel type d'organisation.

Certaines de nos "organisations d'hier" se meurent faute de faire le nécessaire pour en impliquer ceux qui auraient dû être plus acteurs... lors de la "déclusion", tous les participants de ce CA se sont accordés à dire qu'ils avaient envie de faire plus et attendaient un programme de travail établi en conséquence. Certains devaient repartir tôt, tous étaient présents jusqu'à la fin ! Les contraintes du quotidien ne suffisent pas à expliquer la désaffection de personnes qui étaient, à l'origine, engagées mais l'organisation classique des réunions ne suffit plus, aujourd'hui, à répondre aux exigences d'une réflexion prenant en compte des environnements qui ont considérablement évolué.

Il en va dans les organisations comme dans les entreprises : devant la complexité croissante et l'incertitude liée à l'accélération des événements, toute réflexion en comité restreint doit être élargie et animée selon des processus qui favorisent l'Intelligence Collective et la Créativité. 

Vous l'aurez deviné : nous revenons toujours vers l'Agilité et les outils Agiles qui ont été imaginés dans cette optique.

L'agilité n'est pas une nouvelle doctrine : elle n'est qu'une posture qui induit de nouveaux comportements et de nouvelles méthodes de travail et de réflexion.

De plus, les hommes (et les femmes) ont beaucoup plus besoin aujourd'hui de se sentir entendus, écoutés, considérés, aimés... finis les ordres et contre-ordres lancés sans distinction vers une population laborieuse qui s'exécutait sans trop réagir, victime de la valeur qu'elle attachait au Travail. Fini aussi de voir des personnes engagées sans condition, peu informées, peu impliquées, peu considérées, dans des organisations tenues par une poignée d'élite.

Attention cependant à ne pas basculer dans l'extrême inverse : le bien-être au travail doit être privilégié dans une démarche gagnant-gagnant collaborateurs-entreprise... car il est loin aussi, le temps où les entreprises pouvaient financièrement accorder certains privilèges non négligeables aux salariés! plus que de finance, les collaborateurs aujourd'hui ont besoin de motivation. Pour cela, ils ont besoin de connaitre clairement le sens de leurs actions (communication), ils ont besoin aussi d'avoir un minimum l'impression que la petite pierre qu'ils apportent à l'édifice a son importance (considération, implication).

Nous vivons à une période charnière où il va nous falloir adapter nos pratiques managériales et notre leadership aux exigences très évolutives de nos environnements et de nos natures humaines.

Toute organisation qui l'ignorera, aussi forte et établie soit-elle, est condamnée à terme : qui n'a pas assisté, récemment, à la défaillance d'un fleuron local qu'il croyait éternel? qui n'a pas assisté, récemment, à la désuétude d'organisations établies depuis des décennies?

L'avenir n'est pas bouché par une crise mondiale et humaine : cette période que nous vivons n'est pas une crise, mais une mutation qui présente un potentiel important d'opportunités nouvelles... charge à chacun de développer toutes ses facultés d'adaptation et son énergie positive pour se rendre acteur de ce profond changement!