UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2008

Activité profitable : la base

Sur le plan économique et pour bon nombre de secteurs, l'avenir va vraiment finir par nous donner l'impression d'être dans "l'antre du diable"
DSCF0784.JPG mais on peut toujours entrevoir un coin de ciel bleu quelque part...ANTRE DU DIABLE.JPG le tout est de ne pas se leurrer : dans le cratère du volcan, aussi plat soit-il, les vapeurs nocives empêcheront toute vie... et malgré tout les romains y voyaient déjà des opportunités en y installant des abris de briques à l'intérieur desquels ils prenaient des bains de vapeur naturelle! (volcan des Solfatares près de Naples).

Conservons donc la vision positive mais néanmoins pragmatique des choses.

La crise est là : elle n'empêchera pas certaines entreprises de se développer, d'autres de procéder à des replis stratégiques et d'autres encore de déposer le bilan.

Dans tous les cas, une exploitation ne peut rester pérenne que sur la base d'une activité profitable.

En analysant les différents produits/services proposés, il est indispensable d'en évaluer la profitabilité et leurs éventuelles interdépendances afin de procéder à une révision de gamme. En effet, combien de nos entreprises conservent-elles de ces prestations qui ne leur rapportent rien? dont l'étude et la modification de certaines caractéristiques (prix ou "habillage", entre autres) permettraient d'augmenter la rentabilité?
La concurrence deviendra toujours plus rude, mais la réflexion est indispensable et urgente quand il s'agit de tenir à bouts de bras une activité dont les profits décroissent... il en va de la survie de l'entreprise.

Ces calculs du résultat généré par chaque produit ou prestation serviront ensuite pour l'étude du "point mort" (volume des ventes ou nombre de clients nécessaires à la couverture des charges). Cela peut mettre en évidence des incompatibilités au sein même de la stratégie poursuivie et obliger les dirigeants à élaborer de nouveaux modes de fonctionnement.

Une démarche simple qui éviterait de mener des activités en pure perte, au sens propre comme au sens figuré!

Les commentaires sont fermés.