UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2010

Acteurs économiques méconnus

L'antagonisme qui existe entre le milieu associatif et le monde de l'entreprise masque un peu trop le rôle d'acteur économique de certaines associations. L'un souffre parfois de la perception que l'autre a de lui.

Il en est ainsi pour les Associations d'Insertion par l'Activité Economique... que l'on nomme aussi AI ou AIAE et dont un des rôles est de détacher du personnel dans les entreprises lorsqu'elles en ont besoin.

S'occuper des chômeurs est devenu une priorité nationale et, une fois n'est pas coutume, les entreprises ont tout à gagner à profiter des dispositifs en place pour participer à ce vaste programme! Point question ici de Pôle Emploi... mais des AI : une structure d'insertion qui fonctionne bien sur un territoire peut aider les entreprises, mais aussi les collectivités.

Dans le maquis de notre législation du travail qui rigidifie les relations contractuelles, les entreprises usent en permanence de finesse et subterfuges pour adapter malgré tout leurs structures internes aux aléas de leurs marchés, aux fluctuations des demandes et aux contraintes toujours plus grandes de leurs exploitations. L'art du management consiste de plus en plus en un grand écart permanent entre les obligations légales subies en interne et les besoins de flexibilité que requiert l'externe.

Face à cette situation, l'utilisation du travail intérimaire est une des variables d'ajustement... mieux que les entreprises de travail temporaire, les Associations d'Insertion ont la capacité d'offrir cette flexibilité si indispensable aux entreprises, au travers de contrats qui lui sont permis d'appliquer en tant qu'acteurs d'aide au développement de l'économie de leur territoire.

En effet, pour assurer leur rôle d'insertion, les AI bénéficient de dispositifs légaux tout à fait spécifiques qui leur permettent de répondre dans l'urgence, rapidement, aux besoins des entreprises tout en leur proposant néanmoins des solutions hyper flexibles : 2 heures, 1/2 journée, 1 semaine, 1 mois... les contrats ne sont pas soumis aux mêmes règles que ceux de l'intérim (avec période d'essai, détermination de la durée du besoin de main d'oeuvre, coût du dédit quasi aussi important que le coût du reste de la période prévue en cas de sur-estimation de la période demandée...). Et non seulement l'AI peut détacher du personnel sans contrainte rigide de prévision de période mais elle possède elle-même, au sein de sa structure, une capacité de suivi psycho-éducatif et professionnel qui garantit la sécurité maximale pour l'entreprise qui va bénéficier de ces services (le suivi des candidats est, par définition, l'un des principaux métiers de l'AI, ce qui n'est pas le cas des entreprises de travail temporaire -hors entreprises de travail temporaire d'insertion).

Dernier point (last but not least) : les tarifs pratiqués par les AI sont bien souvent en deçà de celui des sociétés d'intérim...

Flexibilité, réactivité, sécurité et tarifs compétitifs constituent bien l'ensemble des éléments trop peu souvent réunis dans les propositions faites aux entreprises pour les aider dans leur fonctionnement quotidien : les Associations d'Insertion, lorsqu'elles sont bien gérées, peuvent vous les garantir!

 

Les commentaires sont fermés.