UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2011

Fédérer les forces vives

La gestion des hommes reste le point névralgique de toutes les entreprises. Durant les périodes de croissance le management des équipes ne s'est peut-être pas toujours montré à la hauteur et les discours démagogiques qui nous environnent ne facilitent pas les choses.

Savoir fédérer les forces vives de l'entreprise devient une gageure...

                            une gageure stratégique!

Au-delà des rémunérations et des primes qui impactent souvent leur flexibilité financière, les dirigeants doivent réfléchir aux différentes méthodes qui permettraient d'améliorer l'adhésion des salariés au projet de l'entreprise. Une société qui doit déjà faire face à une incertitude croissante sur ses marchés et aux conséquences financières afférentes a besoin d'une adhésion maximale de tous les collaborateurs.

Il existe plusieurs méthodes pour fédérer les différents niveaux de collaborateurs. A chaque échelon et selon les enjeux, le principe du respect des valeurs reste immuable : pour obtenir l'adhésion de l'équipe dirigeante au projet de l'entreprise, encore faut-il que celui-ci soit clairement identifié et formulé... et qu'il soit ensuite porteur de valeurs. Toute autorité, quelle qu'elle soit, doit être reconnue comme légitime. c'est la crédibilité de l'autorité qui engendre respect et reconnaissance

Selon le proverbe bien connu, "le poisson pourrit par la tête", c'est en effet au plus haut niveau du management de l'entreprise qu'il faut s'attacher en priorité à fédérer les acteurs. Ces derniers n'auront alors que plus de poids pour transmettre en cascade le message dans les dédales de l'organigramme.

Aux différents niveaux du management intermédiaire, il est important de décliner les objectifs à atteindre, les moyens qui devront être mis en oeuvre, et les valeurs qui serviront à crédibiliser les exigences. Dans cette optique, la mise en place d'une véritable stratégie de Développement Durable (et non pas de "green washing") constitue souvent la base essentielle d'un nouveau développement.

Au-delà de l'aspect financier de la rémunération, il suffit parfois d'ajouter un niveau supplémentaire de valeurs dans la fonction des collaborateurs et d'humain dans la relation avec eux et entre eux pour favoriser leur adhésion et mieux fédérer leurs compétences. Chaque échelon et chaque service doivent être considérés de façon appropriée.

C'est ainsi qu'une mission de dynamisation des équipes peut ainsi se transformer en premier lieu par une refonte importante de l'organisation de l'entreprise.