UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2010

Stratégie et objectifs

Plus que jamais dans nos environnements, il va falloir donner du sens à nos actions : l'entreprise ne peut continuer d'exiger de ses salariés sans contrepartie claire... mais en échange, malmenée par des contraintes extérieures fluctuantes et grandissantes, elle se doit d'en expliciter les conséquences et les changements de caps qui vont en découler : l'évolution accélérée de nos environnements nous oblige, en tant que managers, à une ré-adaptation permanente qui devra, régulièrement et clairement, être répercutée sur nos exigences vis à vis de nos équipes.

Certes, il est beaucoup plus facile d'éviter "les vagues" en édulcorant les propos... d'installer des cohortes de psychologues qui adouciront les choses sans vraiment résoudre le fond du problème : désormais, la réalité nous rattrape beaucoup plus vite qu'avant et il devient beaucoup plus difficile d'assumer une politique trop laxiste ou au contraire trop inflexible en matière de management.  

A la démagogie d'origine (du grec demos "le peuple" et agro "conduire") dont l'éthymologie signifiait plutôt une manière d'éduquer et de conduire le peuple, a succédé la démagogie avec toute la connotation péjorative du terme qui signifie plutôt maintenant le recours à la satisfaction immédiate des souhaits aux dépends de l'intérêt général et du long terme.

Seule l'élaboration d'une stratégie globale et d'objectifs clairs pour l'entreprise lui permettront de revenir à une conduite plus pérenne de son exploitation au travers de la diffusion d'un référenciel commun qui en découlera : éduquer ses salariés pour les conduire dans une voie qui conviendra à tous. Reprendre la situation en main et clarifier les choses : la frustration des salariés vient souvent du décalage entre les directives transmises et les solutions qu'ils imaginent et qui leur paraissent plus adaptées à leur réalité. Des objectifs stratégiques clairs établis en fonction de contraintes identifiées et rendues compréhensibles par les cibles auxquelles on s'adresse doivent contribuer à formuler un cadre acceptable dans lequel les actions seront menées.

Dans "Crise & Mutation", Jean-Pierre Crépin l'affirme : "...seules les entreprises qui auront énoncé clairement leur raison d'être et leur sens survivront à la mutation. Elles sont désormais condamnées, pour survivre, à dire et revendiquer publiquement à travers leur marque : leur vision, leur mission, leur ambition, leur éthique...en quoi peuvent-elles se constituer en tant qu'acteur de la société, moteur du changement, accélérateur du mieux vivre?..."

Pour cela, l'entreprise doit impérativement être capable de se projeter au travers d'une stratégie cohérente. La cohérence de sa stratégie ne signifie pas qu'elle sera exempte de changements de caps, par contre, cela en garantira le cadre.

Ce sera le seul moyen pour elle de crédibiliser sa ligne de conduite en interne et d'assurer sa pérennité.

 

Les commentaires sont fermés.