UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2012

Valoriser son entreprise

Qu'est-ce qui, aujourd'hui, représente la valeur la plus réalisable de l'entreprise?

Après des décennies à ne faire figurer sur l'actif du bilan que les valeurs matérielles (et quelques valorisation immatérielles concernant les brevets notamment), nous avons parfois des sociétés comptablement très survalorisées par rapport au montant d'une transaction potentielle.

En cette dernière longueur de l'exercice 2012 et après cette période estivale qui aide les dirigeants à prendre quelque recul pour mieux envisager l'avenir, il est nécessaire de faire ce petit exercice de style qui permettrait de mieux exprimer la réalité de l'entreprise au travers de sa liasse fiscale.

En matière de PME, la description de notre paysage économique français au travers des bilans (liasses fiscales) présente plusieurs facettes, très disparates et souvent peu significatives de la réalité (sociétés peu capitalisées, outils d'exploitation amortis et sous-représentés ou, à l'inverse, ré-évalués mais non réalisables, actifs accumulés et n'ayant plus d'utilité réelle à la production du chiffre d'affaires...).

Rares sont les dirigeants qui ont le souci et qui pensent à rendre à ces états une signification et une lisibilité... ne parlons pas des experts-comptables qui, débordés par leurs tâches sans cesse croissante, ne touchent pas à cette "boite de Pandore". Le paradoxe réside dans le fait que l'expert-comptable reste l'interlocuteur privilégié de ces mêmes dirigeants lorsque ces derniers envisagent la transmission!

Et à ce jour (cf mon article du 20 décembre 2010), la valorisation de l'entreprise va beaucoup plus dépendre de sa valeur stratégique et donc tenir compte de tous ces éléments immatériels que sont l'image, les parts de marché, le savoir-faire et/ou les compétences en interne...

Compte-tenu des bouleversements actuels sur les marchés, de l'exacerbation des exigences clients et de la concurrence, les entreprises ne peuvent continuer de fonctionner selon les vieux schémas en place et leur transmission ne devrait plus se faire liasse fiscale en main et expert-comptable aux côtés. Chaque expert accompagnant a toujours sa raison d'être et apportera les informations complémentaires à l'éclairage du prisme de sa spécialité, cependant, les bonnes transmissions aujourd'hui se font Business Plan en main, agrémenté par la mise en valeur des vraies richesses actuelles qui se rapportent souvent directement ou non à la qualité dans le sens le plus large des équipes qui ont oeuvré à leur situation actuelle.

Toute la qualité des dirigeants actuels va donc tenir dans leur capacité à fédérer les compétences après avoir déterminé leur raison d'être, leur métier et la ligne de conduite qu'ils se sont fixée... et nous revenons donc à la nécessité impérieuse pour eux et leur exploitation, d'une sérieuse réflexion stratégique afin d'organiser ensuite la convergence de toutes les énergies vers la réalisation des objectifs.

Les devenirs possibles de l'entreprise et l'entreprise elle-même y gagneront aussi en crédibilité et en valeur!

Commentaires

La valorisation de l'entreprise est un travail qui commence dès sa création et tout au long de sa vie. Cela peut s'accompagner de quelques petits ou grands changements. A noter que tous les changements effectués doivent être enregistrés dans un journal d'annonce légale.

Écrit par : Création société | 17/10/2012

Les commentaires sont fermés.