UA-65597331-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2012

Consolider son haut de bilan

Aujourd'hui une SA (Société Anonyme) peut être créée avec 35.000 euros de capital... une SAS avec 1 euro...

Quand dirons-nous clairement qu'aucune entreprise quelle qu'elle soit ne peut avoir la prétention, avec 1 euro de capital, d'embaucher des collaborateurs, de s'équiper... en bref, d'avoir un "vrai" projet...

Nos PME françaises restent excessivement limitées dans leur développement et ne peuvent prendre la dimension nécessaire à leur pérennité du fait de leur faible niveau de capitalisation. C'est aussi une des raisons qui fait que les banquiers rechignent à leur accorder les financements indispensables à leurs investissements.

Dirigeants, au-delà des multiples projets que vous nourrissez pour vos entreprises, faites la différence entre financiers et banquiers : afin d'obtenir les grâces des seconds, ouvrez le capital de vos entreprises aux premiers qui, dans certains cas, pourront aussi être pour vous les accompagnateurs de votre croissance. Il est vrai que l'argent du financier (qui intervient en haut de bilan) coûte toujours plus cher que l'argent du banquier... et pour cause : la prise de risque est nettement différente. L'effet de consolidation pour l'entreprise l'est tout aussi nettement.

Donner de l'avenir à vos exploitations passera obligatoirement par la phase de consolidation de vos hauts de bilan. La première étape consistera, avec l'aide de l'expert-comptable, à remonter au moins une partie de vos résultats antérieurs non distribués, à valoriser quelques postes qui le mériteraient (cf mon article concernant la finalisation des comptes annuels avec l'expert-comptable)... et la seconde étape devra vous conduire vers une véritable augmentation de capital, en interne avec les associés présents ou en ouvrant ce dernier à des intervenants extérieurs qui viendront de plus enrichir votre réflexion stratégique, vos positionnements, mais aussi vos réseaux, éventuellement...

Dans tous les cas, la consolidation de votre haut de bilan vous amènera à être considéré d'un autre oeil par les banquiers : vous aurez gagné en crédibilité et il est judicieux de procéder à de telles opérations préventivement à une augmentation de BFR... plutôt que "curativement" lorsque la trésorerie commence à montrer des signes de faiblesses.

L'étape précédant la consolidation du haut de bilan passera obligatoirement par une remise à plat du business model et du business plan auxquels il faudra redonner une certaine envergure. Cela correspond souvent, pour le dirigeant, à une véritable remontée dans la spirale ascendante.

Redonner un devenir à son entreprise en essayant de formuler pour elle des projets plus ambitieux... telle devrait être la devise de tout dirigeant. Cela commence par une nouvelle réflexion stratégique et passera quasi obligatoirement par une vraie consolidation du haut de bilan.   

Les commentaires sont fermés.